Violences armées dans l’Est : le centre de traumatologie de MSF à Bunia répond aux besoins médicaux urgents dans la province de l’Ituri (communiqué)

Date:

Partager sur :

Depuis la mi-février, une recrudescence des attaques de groupes armés en Ituri, dans l’est de la République démocratique du Congo, a entraîné un grand nombre de personnes blessées et tuées, alerte l’organisation médicale internationale Médecins Sans Frontières (MSF), dont les équipes dirigent un centre de soins chirurgicaux dans la ville de Bunia, capitale provinciale.

« Après plus de six mois de relative accalmie, la récente reprise des attaques violentes a entraîné de nouvelles morts tragiques »,déclare le chef de mission de MSF, Halidou Alira. « Cela démontre que l’Ituri demeure sous l’emprise de violences caractérisées par une intensité imprévisible dont les civils subissent le poids. »

Ce communiqué renseigne qu’à ce jour, ce conflit dans la province de l’Ituri a contraint plus de 1,63 million de personnes soit un tiers de la population à fuir leur domicile. Coupées de leurs moyens de subsistance et de leurs communautés, ces familles subissent au quotidien une situation de déplacement prolongé très difficile.

Ouvert en juin 2023, le centre de traumatologie Salama vient offrir aux populations affectées par ces violences de soins vitaux. Entre juin et décembre 2023, les équipes de MSF à Bunia ont traité 863 patients et réalisé 838 interventions chirurgicales. Un tiers des patients pris en charge par les équipes de MSF étaient des victimes directes de cette violence, notamment des femmes et des enfants.

Les types de blessures pour lesquelles les patients ont été traités sont entre autres des coupures profondes causées par des machettes et diverses blessures par arme.

« Mon enfant a été victime d’une attaque d’un groupe armé dans mon village près de Drodro, déclare la mère d’un enfant de deux ans hospitalisée. « Pendant notre fuite, notre grand-mère qui tenait ma petite fille n’a pas pu s’échapper assez rapidement. Elle a été capturéeet son bras a été coupé par une machette. Quand mon enfant apeuré a crié, ils ont aussi essayé de la tuer ».

Avec une capacité totale de 45 lits, le centre de soins traumatologiques et orthopédiques de MSF à l’hôpital Salama joue un rôle crucial pour les populations de l’Ituri. En plus de fournir des soins chirurgicaux traumatologiques, les équipes médicales traitent les patients brûlés et fournissent des soins post-traumatiques, notamment physiothérapiques pour réduire le niveau d’invalidité fonctionnelle que les patients pourraient autrement subir tout au long de leur vie.

Des consultations en santé mentale sont également offerts. La prise en charge des victimes d’accidents de la route est également proposée en raison du nombre élevé de ce type de blessés et du manque de soins spécialisés adéquats dans cette province.

Dr Patrick Nkemenang, coordinateur médical de MSF, souligne l’importance du projet : 

« L’activité chirurgicale développée en Ituri par Médecins Sans Frontières répond aux besoins des personnes les plus vulnérables de la province, celles provenant des zones périphériques où l’accès aux soins de santé demeure très difficile. Avec une capacité d’accueil limitée, l’hôpital général de référence (HGR) de Bunia (structure publique de la province) ne pouvait pas répondre seul aux besoins d’une population en pleine croissance démographique, d’où la nécessité pour MSF d’apporter davantage de support dans les soins de santé chirurgicaux accessibles à tous dans un contexte sécuritaire volatile », a-t-il confié.

Pour renforcer les infrastructures sanitaires et améliorer la qualité des soins médicaux, MSF investit également dans la formation du personnel médical, l’amélioration de la qualité du matériel biomédical, l’appui au système de référence, la donation des intrants médicaux et dans la construction des infrastructures sanitaires. Le soutien de MSF s’étend aussi à l’HGR de Bunia.

Partager sur :

À lire aussi

Primaires à l’Assemblée Nationale : l’AM de l’ANCE Basengezi Katintima félicite chaleureusement Vital Kamerhe, porté par la majorité de l’USN

Le député nationale Vital Kamerhe, Autorité morale de l'UNC vient de remporter les primaires dans le camp de...

RDC : »() aucune disposition du ROI de l’Assemblée nationale ni des lois de la République ne prévoient des élections primaires.. () « (chronique de Pascal...

Après avoir parcouru la constitution et le règlement d'ordre intérieur de l'assemblée nationale,il n'existe aucune loi ni une...

Sud Kivu : la satisfaction des membres du cluster formés sur l’éducation en situation d’urgence

Durant quatre jours, soit du 17 au 20 avril 2024, des membres du Cluster Éducation au Sud-Kivu ont...

Guerre dans l’Est/RDC: la communauté internationale appelé à se mobiliser davantage pour une solution à crise », Volker Rurk

Ce jeudi à la Cité de l’Union africaine, le Président Félix Tshisekedi a eu un entretien avec le...